vendredi 20 avril 2018

Ready Player One, de Steven Spielberg


2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l'OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l'œuf de Pâques numérique qu'il a pris soin de dissimuler dans l'OASIS. L'appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu'un jeune garçon, Wade Watts, qui n'a pourtant pas le profil d'un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…

Steven Spielberg adapte avec Ready Player One, un roman de Ernest Cline sobrement intitulé Player One (disponible ICI).

Requiem for a Geek

Lecteurs, lectrices si vous êtes de religion Geek alors ce film est fait pour vous ! 2h20 de pur bonheur bourré de références à la pop culture !!! Rien n'est laissé au hasard dans ce film rythmé et audacieux ! Rouler en DeLorean, chevaucher la moto de Kaneda dans Akira, courir dans les couloirs de l'hôtel de Shining, croiser King Kong ou un T-Rex, Lara Croft, Chucky, Hello Kitty, Le Géant de Fer ou les Tortues Ninja .... tout est possible dans l'Oasis !

Si cet univers a pris vie sous la plume d'Ernest Cline en 2011, Spielberg ne boude pas son plaisir de porter ce roman à l'écran ! Le réalisateur réussit avec brio à réaliser le rêve de gosses de toute une génération de cinéphiles geeks ou simplement curieux : un monde virtuel peuplé des héros et des méchants de notre enfance qui n'a pour limite que l'imagination de ses utilisateurs ! 

A l'instar du héros en quête de l'oeuf de Pâques habilement caché par le créateur de l'Oasis, le spectateur est lui aussi acteur de ce chef-d'oeuvre visuel ! On ne se contente pas de regarder le film avec un oeil amusé, on prend un réel plaisir à repérer tout ce qui se cache dans ce monde foisonnant de références !
Pour les protagonistes comme pour le public ce film est une plongée dans un monde haut en couleurs, improbable, survitaminé, porté par des acteurs très convaincants et une BO sacrément punchy.

Steven Spielberg signe là une chasse à l'Easter Egg au scénario simple et efficace et à l'esthétique impeccable. Il est encore en salle au CGR Carcassonne, partenaire de L'Etrange Librarium. Si le monde réel ne vous suffit plus prenez votre billet pour l'Oasis et revenez partager avec nous votre avis !

Lady Fae



samedi 14 avril 2018

Olgir le barde, Tome 4 Chant de paix et tambours de guerre, de Patrick Bert


La situation se dégrade dans le monde de Caltaron. Des conflits apparaissent aux quatre coins du continent. Face au danger d'une guerre totale, les Anciennes Alliances se reforment. Afin de soutenir le royaume des nains de Tore, le chevalier de Cornouan et ses amis s'y rendent avec un puissant artéfact. De multiples embûches se dressent sur leur chemin. Nos héros arriveront-ils à mener à bien leur mission ?

Voici le tant attendu Tome 4 des aventures d'Olgir le Barde signé Patrick Bert et paru aux Editions du Dragon Noir. 
On retrouve avec tout autant de plaisir que précédement Olgir et ses compagnons et surtout l'écriture pleine d'humour de l'écrivain. Fidèle à lui-même il ouvre le bal dès la page 30 avec ses jeux de mots facétieux éclairant notre lecture de sa "lampe à pets trolls" !!!
Le lecteur est d'emblée plongé dans le feu de l'action quand Olgir et ses camarades, en partance pour une mission, se font empoisonner à bord du navire qu'ils empruntent. De péripéties colorées en rencontres de pirates en passant par la traversée des marais, Patrick Bert revisite des chansons et nous fait rencontrer des animaux fantastiques comme l'innatendu pigeon-garou !!!
Riche de combats épiques le roman s'ouvre aussi sur la modernité grâce à un miroir magique permettant de communiquer à distance tout en voyant son interlocuteur... Skype avant l'heure !

Encore un bon moment passé en compagnie de notre barde héroïque ! L'ouvrage est disponible ICI 

Dame Pétronille


vendredi 23 mars 2018

Pacific Rim Uprising, de Steven S. DeKnight



Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité.

Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel. 

Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori – qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste.
S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

Kaiju un jour, Kaiju toujours !

Guillermo Del Toro nous en avait mis plein les yeux avec Pacific Rim. Steven S. DeKnight prend les commandes et réussit le pari de donner une suite survoltée au premier opus ! 
Dans ce second volet (dont Guillermo Del Toro reste tout de même producteur !) on retrouve avec un plaisir non dissimulé les Jaegers et leurs pilotes mais également les Kaijus, toujours plus grands et bluffants de réalisme.

Si le scénario est relativement simple voire un tantinet cliché le public ne s'ennui pas pour autant. La mise en scène est soignée et offre au spectateur un excellent film à grand spectacle ! 
On trouvera toujours d'acerbes critiques mettant en avant la vacuité de ce genre de longs métrages. Mais soyons honnêtes quand on va voir Pacific Rim c'est avant tout pour voir de colossaux robots affronter de gigantesques Kaijus et non, comme le souligne un de nos lecteurs, pour "faire une analyse de la dramaturgie du film".

Scott Eastwood (fils de...), John Boyega et Cailee Spaeny rejoignent Rinko Kikuchi, déjà présente dans le premier volet, pour tenter de sauver une nouvelle fois le monde.
Visuellement esthétique avec des SFX hors normes, rythmé, porté par des personnages attachants, Pacific Rim Uprising remplit le contrat ! Steven S. DeKnight nous plonge dans un film d'action qui décoiffe ! Mon seul regret, peut-être, est de constater que la musique caractéristique du premier opus ne soit pas plus présente !

Lady Fae